Les grandes rencontres internationales, programmée au dernier trimestre de l’année 2014, dans la capitale burkinabè, sont menacées d’être reportées ou carrément annulées, à cause de la maladie à virus Ebola qui fait ravage dans certains pays de la région, obligeant les organisateurs à freiner leurs ardeurs, selon plusieurs rumeurs circulant à Ouagadougou.

Toutefois, le souhait de tous est que le mal d’Ebola s’éloigne très tôt des frontières de la sous-région.