A

Voici Alphonse DAO un tisserand qui habite mon secteur pas trés loin de mon atelier.

Jusqu'à peu il avait un seul métier, un métier soudanais, avec lequel il tissait des bandes assez étroites. Une fois assemblées ça donnait de belles couvertures.

Une association, qui nous (couturiers, teinturières et tisserands) a donné de sérieux coups de mains depuis quelques années, qui nous encourage et nous soutient encore chaque fois que nécessaire, a aidé DAO à acheter un métier à tisser à pédales.

Il peut maintenant tisser des bandes bien plus larges. Ces étoffes tissées sont trés en vogue. Elles permettent de coudre de beaux modèles traditionnels mais aussi des modèles contemporains et universels. 

 

 A